unnamed-3.jpg

SKIP THE USE

FRANCE

Skip the Use se forme à Lille en 2007. Après avoir soutenu le groupe punk Carving pendant dix ans, le chanteur Mat Bastard fait équipe avec le compositeur et guitariste Yann Stefani. Jay Gimenez, Lio Rapsaert et Manamax Catteloin complètent la formation.

Remarqué par un éditeur lors d'un concert au Portugal, Skip The Use peaufine son premier album avec les producteurs Manu Guiot et Yves Jaget. Le résultat paru amène un rock puissant et néanmoins dansant. Le quintette entame une tournée nationale dans la foulée.

Après quelques trois cents concerts en deux ans, les cinq rockers reprennent le chemin des studios pour enregistrer l'album Can Be Late, mêlant titres originaux et morceaux de leur répertoire de scène ré-enregistrés pour l'occasion. Sorti en février 2012, Can Be Late symbolise le décollage des Lillois au niveau national voire international, avec un son electro rock gonflé à l'hélium, comme en témoigne le premier extrait « P.I.L. ». Devenu un tube au bout de quelques semaines, le titre « Ghost » impose le style du groupe auprès du grand public.

C'est tout auréolé d'une Victoire de la musique du meilleur groupe de rock, conforme à son statut, que le quintette revient en février 2014 avec son deuxième album officiel Little Armageddon et de nouveaux titres puissants comme « Nameless World », « Birds Are Born to Fly » ou « The Story of Gods and Men ». Une grande tournée conduite dans la foulée est résumée par l'album en public Little Armageddon Tour, paru en début d'année 2015. L'année suivante, après une participation à un album collectif en hommage à Téléphone, pour lequel Skip the Use reprend « Ça (c'est vraiment toi) », le groupe enregistre une version du « I Was Made for Loving You » de Kiss. C'est sa dernière trace avant l'annonce par son leader de la fin de Skip the Use, Mat Bastard souhaitant se consacrer à une carrière solo.

Le groupe annonce sa reformation en 2018, avec un retour sur scène pour l'année 2019... Stay tuned !